photos lethal

Theâtre

Mousson blues l Matéré l Lethal romance l Chambre noire l Procès verbal l Pièces policières

Pièces justes noires l Monsieur Toutmonde l Lecture-concert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mousson blues

 

 

 

matere

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pieces juste noires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chambre noire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle te met dans une posture compliquée, l'écriture

couverture livre Léo la nuit de jocelyne sauvard

Léo la nuit
Edition La petite Phrase
Collection Théâtre Les effusifs


Thème Cette pièce est un oratorio dramatique pour 3 personnages, construit autour de la figure de Léo Ferré, dont l’argument est l’Art, le Temps, la révolte, l’amour et la mort.

Léo Ferré, un mythe ? Un chanteur ? Un poète musicien ? Un météorite ?Aux heures pâles de la nuit, Léo et Jade traquent la légende et le Temps. Ils se hantent, se vivent, se vident. Léo chante, crie, dérange, Jade exulte. Léo souffre, se révolte, compose, Jade explose. Au petit matin, quand rôde le Fossoyeur des mots, dans l’incandescence de la création, ils lèchent leurs blessures, brûlent, fondent. Et alors ? Elle est là ! Quoi ? La Musique.

Parution : SEPTEMBRE 2011
Format : 110x117
ISBN : 979-10- 90495-00-5
PRIX : 9 EUROS



photos : Jean Claude Pineau

Léo Ferré, un mythe ? Un chanteur ? Un poète musicien ?
Aux heures pâles de la nuit, Léo et Jade traquent la légende et le Temps. Ils se hantent, se vivent...
Léo chante, crie, dérange, Jade exulte. Léo souffre, se révolte, compose, Jade explose.


Léo par Jocelyne Sauvard

Lecture concert en hommage à Léo Ferré

au piano Yiannis Plastiras

 

L'extrême précarité de monsieur Toutmonde
Théâtre de La Tempête
Mise en scène de Jocelyne Sauvard

avec

Nicole Evans
Christian Baltauss
Jacky Viallon
Jocelyne Sauvard

voir la fiche

 

 

Mousson blues

Résumé

C’est la saison difficile dans le delta du Mékong. La mousson se fait attendre. Marc, né entre les deux guerres - celle d’Indochine et celle du Vietnam - d’un père français et d’une mère vietnamienne, revient au pays passer ses vacances avec son fils. Il y retrouve Gésu, son frère, qui lui n’a pas bougé, et Evelyne, touriste comme lui. Les souvenirs surgissent dans un huis clos familial tour à tour drôle et tragique, baigné par les senteurs de la cuisson du riz. Contraste entre le Vietnam d’aujourd’hui et une Indochine mythique qui a laissé des cicatrices. Les choses se corsent quand deux trublions, la voisine et Jean Jeunet, se mettent à attiser les braises de la mémoire. Les retrouvailles, une exécution?

voir la fiche

 

Matéré

Résumé

"Moi ma mère…" Lilas, Sang Mêlé, Casamance et Oiseau des îles parlent de leur mère. Langues riches d’images retenues, musicales, de précisions méticuleuses. Ou mots arrachés qui fragmentent le silence et dessinent les histoires. Celles d’Ici et de Là-bas. Amour-haine qui les a jetés différents dans le monde, ou amour-regard qui a su forger une identité ? Qu’ils parlent de riz ou des cathédrales, c’est peut-être bien d’amour qu’il s’agit.

Thème

Métissage, quête d'identité, amour

Genre

Comédie dramatique

Personnages

3 femmes, 1 homme

Quête de la mère et du métissage. Sensibilité de la langue, des personnages qu'on devine sous leurs mots évocateurs. De la belle ouvrage!

Daniel Besnehard

Sélection RFI, Sacd, Lectures Essaion et Romans.

 

Pièces juste noires
Editions Le bruit des autres

Trilogie Lethal romance, Procès verbal, La grande nuit

Trois pièces  qui ont en commun un thème, la justice, quand celle-ci est à plusieurs vitesse…
Un rythme vif qui fait côtoyer drame et humour.

Procès verbal - Procès-verbal, Quartier des mineurs, L'appart, Ange ou démon, vivarium - 5 petites pièces qui s’emboîtent les unes dans les autres et racontent le poids kafkaien de la justice quand elle nous pénalise.

Hommage à Victor Hugo, toujours cruellement d`actualité! Comme le hiatus qui existe entre la justice et son langage, l`escalade de l`incivilité à la violence, le poids kafkaïen de ses interdits quand ils nous pénalisent vous, moi, tout le monde.


La grande nuit : Sur fond de rap et de poésie, chronique syncopée d’une bavure.

Je vais faire un malheur, il répétait Mc Momo le rappeur. Tous les jours on parlera de moi à la télé ! Pour une babiole, trois fois rien, une rapine, le rap a dérapé rapide… Chronique syncopée d`une bavure.

 

Lethal romance : De nos jours au pays de Mickey quand la justice condamne un mineur c’est souvent à la peine capitale. Comme pour Dean. Et dans le couloir de la mort, ça fait 15 ans qu’il attend l’heure de son exécution. Pour passer le temps il danse, rappe, rêve, se dédouble et asticote le sacro saint aéropage de la LOI.

"C`est le 1er mai, j`ai 16 ans.
Ça fait quinze ans que j`ai 16 ans et que j`attends."

Pour l'heure, c'est encore son anniversaire, le quinzième passé dans ces murs. Le ballet du gouverneur de la prison, de la psychiatre, de l'avocat, du docteur et de son gardien, le warden, lié à lui dans une relation de fascination-répulsion lui tourne la tête, Dean hallucine danse, chante, joue au basket, provoque, défie, supplie et compte les secondes...

Si ces années passées dans le couloir de la mort ont vieilli son corps, ça ne se voit guère car il est resté fixé au stade de l'adolescence, voire de l'enfance, et au cœur de ce désert barricadé qu'est le Death row area, il s'avère être le seul vivant.

Il joue, envoie la balle au panier, danse, rappe, chante, rêve, se souvient, se dédouble, fait ressurgir les morts de leurs linceuls, y compris les condamnés, y compris les damnés, père et mère. Il rit panique, traque, dénonce, invective, supplie, emmerde, et nous fait rire…

Le ballet des officiels s'organise autour de sa personne, serrée dans sa cellule : le warden lié à lui par un lien quasi charnel (quinze année de surveillance), le gouverneur de la prison, investi de la Loi (celle de Dieu) la gouverneuse, son épouse tout droit sortie de la meilleure société de Boston, la psychiatre qui le déclare débile, le doc qui expédie de vie à trépas les condamnés sains, uniquement, l'avocat. Le seul qui s'avise de souligner le jeune âge du condamné au moment du meurtre. Et aussi sa schizophrénie.

Tour à tour enfant, adulte, fou, Dean  voit s'organiser autour de lui la chorégraphie des juges. Elle se complique, joue avec l'absurde, la mort... et ne finit pas comme ils l'avaient prévu.

Bourse Radio Beaumarchais, Lethal romance a été donnée sur France Culture, r éalisation M. Gateau.

Jouée à l'Art studio Théâtre, mise en scène de Kazem Sharyari.

Lethal romance a bénéficié de la DDMTS, de Beaumarchais, du Thécif.

 

La pièce de Jocelyne Sauvard est l'exemple d'une écriture neuve et rythmée, axée sur la cruauté d'un monde répressif.

Gilles Costaz

Du théâtre comme vous n'en avez jamais vu.

Peggy Olmi.

Procès verbal et Quartier des mineurs ont été mis en scène par Jean-Pierre Dumas pour les Rencontres de la Tempête, à la Cartoucherie.

Lecture à la Manufacture de Saint-Quentin.

 

Chambre noire

Résumé

Deux personnages, Kyra et Lo, l'artiste et son modèle s'interpellent, se heurtent, rêvent à haute voix, rient, se défient s'accommodent...

Tandis que Kyra, habitée, fantasque tyrannique, câline, s'affaire dans son studio de photo, Lo pose.
Conciliante, ironique, rationnelle, fantaisiste, exaspérée, elle tâche de rester elle-même dans ce fourbis de parures et de caprices.

Ambiguïté du rapport et de la démarche artistique. Regarder ou être regardée ?Image ou façonneuse d'images ? Prédateur, muse, ou chroniqueuse ? Qui est véritablement l'artiste ?

Les cicatrices se découvrent, c'est l'affrontement. Feutré, nourri d'amour et de haine, du désir d'altérité et de fusion, celle du créateur à sa "créature", qui, elle ne rêve qu'indépendance. Vampirisme de Kyra, révolte de Lo, fêlures, "frérocité"...

Thème

Les relations tourmentées artiste-modèle : les fragilités humaines

Genre

Comédie psychologique

Personnages

2 femmes  

Chambre noire a été jouée au 116 de Lyon par la Compagnie de la Satire, mise en scène de Bruno Carlucci.

Diffusion Radio suisse romande

Chambre noire, l'une des premières pièces à traiter, non pas de la photographie au théâtre, mais aussi et surtout à parler des relations du créateur et du modèle ... Toute une série de questions jaillissent tantôt formulées tantôt sous jacentes - à quoi correspond notre folie de l'image? - on s'apercevra en fin de parcours que le vol pratiqué par l'artiste est bien plus grand que celui des images d'un visage ou d'un corps mais consiste en une appropriation totale... Gilles Costaz

 

Théâtre jeune public

Pièces policières
Editions Retz collectif

Les astuces de Guenièvre et Mozart a disparu

Deux comédies policières historico-comiques bourrées d'astuces.

Un recueil de pièces inédites, adaptées aux compétences des enfants et aux contraintes des représentations en milieu éducatif.

Jouées en milieu scolaire, Théâtre pour la jeunesse et  théâtre amateur.

Thème

Enquêtes historico-comiques au temps de Louis XI et au temps de Mozart.

 

Clowns, pitres et farceurs
Editions Retz (collectif)

Sketchs rigolos pour les 4-8 ans sur le thème du cirque.

Clowns, fauves et leurs dompteurs, tigre et son public, les enfants qui aiment le cirque, le père Noël acrobate etc...

Représentations Théâtre éducatif ou amateur.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil
Haut de page